Accueil > Ressources > Fiches pratiques > Autoproduire son disque

Autoproduire son disque

PDF Envoyer
AddThis Social Bookmark Button

pratiqueLa production de son propre disque est de plus en plus perçue par les artistes comme l’étape obligée de la réussite, de l’avènement d’un travail de groupe, la concrétisation d’heures de répétition, de création collective pour créer une entité musicale à part entière.

 

D’une part, il devient de plus en plus facile de faire soi-même un disque de bonne qualité sans avoir recours forcément à des studios d’enregistrement professionnels. D’autre part, la crise est là et les contrats se font rares. Bref, même si elle a toujours existé, l’autoproduction s’est “banalisée” et on parle plus aujourd’hui « d’artistes producteur ».

 

Autoproduire signifie que l'artiste se substitue au producteur et décide d'assumer lui-même ce métier en finançant l’enregistrement, en salariant les musiciens qui l’ont accompagné lors de l’enregistrement et en cherchant par tous les moyens à assurer la diffusion de son œuvre et sa promotion. L'artiste étant son propre producteur, il reste détenteur de la bande-master, et se retrouve confronté aux obligations liées à la répartition des rôles (et des rémunérations) entre artiste et producteur (Voir sur le site de l'Irma la .

 

Pour en savoir plus :

  • (Site de l’Adami)