SFA

PDF Envoyer
AddThis Social Bookmark Button

sfaSyndicat Français des Artistes-interprètes

Le promeut et défend les droits moraux, sociaux et économiques des artistes dramatiques, lyriques, chorégraphiques, visuels et traditionnels, ainsi que ceux des artistes de variétés et de cirque et des marionnettistes. Il est affilié à la Fédération du Spectacle CGT et il est membre fondateur de la Fédération Internationale des Acteurs. En 1936, son appartenance à la Fédération du Spectacle CGT lui offre la représentativité nationale qui lui permet d'être membre fondateur du Festival International du Film. Sous l'égide de Gérard Philipe, en 1958, le SFA trouve sa forme actuelle en regroupant l'ensemble des artistes-interprètes, à l'exception des chefs d'orchestre et des instrumentistes.

La présomption de salariat, les droits d'utilisations sur le travail enregistré, puis les droits de propriétés intellectuelle sont acquis grâce au SFA. L'Adami - société de gestion de ces droits - a été créée par le SFA en 1955.

Le syndicat est dirigé par des artistes en activité, élus et bénévoles, qui ont négocié plus de 20 conventions collectives et qui assurent une présence constante dans tous les organismes sociaux et professionnels.

Dans le domaine international, le SFA est fondateur, avec la British Actors Equity en 1952, de la FIA (Fédération Internationale des Acteurs) forte d'une cinquantaine de pays et près de 70 organisations qui ont œuvré pour la signature de la convention de Rome (1961) et se battent actuellement pour obtenir de l'OMPI un nouveau traité prenant en compte le domaine audiovisuel. Avant l'initiative du SFA pour la création d'un Groupe de l'Union Européenne dans la FIA, le syndicat avait collaboré en 1966 avec l'UNESCO à la publication d'une Recommandation sur le statut de l'artiste-interprête.